Interview de Mathilde Azen, co-fondatrice de l'association "Beoog Faso Kamba Enfance Burkina"



À tout juste 24 ans, Mathilde Azen est la co-fondatrice de l'association "Beoog Faso Kamba Enfance Burkina", une association qui œuvre pour améliorer l’accès à l'école d’enfants issus des quartiers populaires de Ouagadougou

Comment est né votre projet « La Paillote des Tout Petits »?

L’école maternelle « La Paillote des Tout Petits » est le fruit d’un projet associatif, lancé en 2014. En effet, après avoir passé 6 mois au Burkina Faso à travailler au sein de plusieurs écoles primaires et maternelles dans le cadre d'un volontariat, M. Moussa Ouedraogo et moi avons décidé d'ouvrir une école maternelle dans un quartier périphérique de l’Est de Ouagadougou pour améliorer l'accès à l'école d'enfants issus des quartiers populaires de la ville.

Pourquoi mettre en place une école privée?

Au Burkina Faso il n'y a pas assez d'écoles maternelles publiques pour accueillir tous les enfants burkinabè. A Ouagadougou, en moyenne, il y a une école maternelle publique par quartier, ce qui est insuffisant. D'autre part, l'accès à des écoles maternelles privées revient sensiblement plus cher que l'inscription en CP. Ainsi, un grand nombre de parents inscrivent leur enfants, dès l'âge de 4 ans, directement en CP, dans un cadre formatif n'étant cependant pas adapté à leur âge. Par conséquent, en proposant une école maternelle à un coût inférieur par rapport aux frais d'inscription en CP, nous visons à fournir une alternative aux familles de ces enfants en leur donnant l'opportunité de scolariser leurs petits au sein d'une structure et d'une formation adaptées à leur âge.

Comment vous financez-vous?

Nous reposons principalement sur l'auto-financement ainsi que sur une subvention de la mairie de Montbron (Charente) d'environ 300€ par an. D'autre part, nous récoltons des fonds supplémentaires à travers l'organisation de manifestations telles que des ventes de vêtements, des vides greniers et des expositions d’artisanat.

Combien d'enfants accueillez-vous au sein de vos espaces?

Notre première rentrée s’est faite en Octobre 2017, avec 31 inscrits. À la rentrée 2018, les inscrits sont passés à 53, avec 33 garçons et 20 filles. 11 de ces enfants sont actuellement parrainés par des personnes en France contribuant au paiement de leur instruction.

Qui sont vos collaborateurs?

Actuellement nous employons trois maîtresses, une cuisinière pour les goûters, un gardien, un comptable ainsi que deux stagiaires pour aider les maîtresses dans leur travail quotidien.

Une anecdote à nous raconter?

Les enfants doivent porter un uniforme comme dans toutes les écoles burkinabées. En ce qui nous concerne, nous avons choisi un uniforme en tissu « liuli Pendé », le pagne traditionnel burkinabé. Habituellement ce dernier est de couleur rouge, mais nous avons opté pour le vert!

  

 

 

3 commentaires

enahefotumek

] Amoxicillin 500mg Capsules mdw.sjri.lepetitfaon.fr.wux.lq http://mewkid.net/when-is-xuxlya/

ayuweijex
500mg Capsules[/url] 18 ybp.jsvl.lepetitfaon.fr.bga.ys http://mewkid.net/when-is-xuxlya/
uzniymodc
Amoxicillin Online[/url] Amoxicillin 500mg yfq.sfcm.lepetitfaon.fr.wsv.og http://mewkid.net/when-is-xuxlya/

Laissez un commentaire